La The Damned Cowboys

Cowboys de Corrèze

Lucky Luke était un cowboy solitaire, voyageant seul à travers l’Ouest sauvage, pourchassant les bandits, renvoyant les évadés dans les pénitenciers. Les Dalton, eux, étaient quatre. Joe, William, Jack et Averell. Les cowboys de la Brasserie du Causse sont trois. Comme le bon, la brute et le truand.

Drôle d’histoire que celle de la Brasserie du Causse. Fondée en 2011. Puis mise en sommeil. Et finalement relancée en 2013. Comme quoi, la bière n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Tout commence avec Woody Prangère, un Breton exilé en Corrèze. Un touche-à-tout auteur, avant d’être brasseur, d’un tour d’Europe en vélo. C’est lui, qui, en 2011, a lancé la Brasserie du Causse à Chartrier-Ferrière, petit bourg de Corrèze. Avant, finalement, de prendre un nouveau chemin.

« Une source de plaisir »

L’aventure aurait pu s’arrêter là. Mais à l’été 2013, la Brasserie du Causse a trouvé des repreneurs. Qui l’ont déménagée à Saint-Cernin-de-Larche, un autre petit bourg de Corrèze. Certaines des recettes de Woody Prangère ont été, du reste, conservées. L’esprit, aussi, n’a pas changé. À la Brasserie du Causse, la bière est « une source de plaisir et une perpétuelle découverte ». « The Damned cowboys », que l’on déguste maintenant, est une american pale ale sortie l’été dernier.

La fiche technique

  • Nom : The damned cowboys.
  • Brasserie : Brasserie du causse.
  • Type : american pale ale.
  • Teneur en alcool : 5,5 %.
  • DLUO : août 2015.
  • Pays : France (à Saint-Cernin-de-Larche, en Corrèze).

À l’œil

bière paille, presque ambrée. Collet bien blanc. Mousse fine et de persistance convenable. Carbonation moyenne.

Au nez

arômes hyper fruités. Dans le détail : de la mangue, clairement, mais aussi une jolie touche de litchi, avec une pointe florale et de céréales. Belle puissance.

En bouche

attaque douce, fruitée. Puis un beau voile d’amertume. On se quitte avec des saveurs de céréales. Bonne longueur en bouche.

Note : 15/20

Ensemble très bien équilibré. Grâce à la Brasserie du Causse, l’année commence sur une bonne note. Vivement qu’on se retrouve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *