La Messagère au millet

Du millet, pas de gluten

La Microbrasserie de la Nouvelle-France vient de vivre des heures sombres. Marc Lessard, son fondateur, est décédé fin décembre à l’âge de 58 ans, des suites d’une longue maladie. L’avenir de la production, toutefois, est assuré. Martine et François-Eugène, l’épouse et le fils de Marc Lessard, qui travaillaient déjà à ses côtés, ont pris la relève.

Le Canadien Marc Lessard s’était lancé dans la production brassicole en 1998, après avoir découvert les bières artisanales belges, en suivant les conseils d’un Wallon, Joseph Delwart. Très vite, la Microbrasserie de la Nouvelle-France, installée en Mauricie au sud du Québec, s’est spécialisée dans le sans gluten, au point de nouer un partenariat avec la Fondation québécoise de la maladie cœliaque. À l’époque, en 2001, elle n’est que la deuxième brasserie au monde à en proposer.

« Des céréales cultivées sur place »

On parle de microbrasserie, mais on devrait plutôt parler de ferme brassicole. À Saint-Angèle-du-Prémont, les Lessard ont lancé une exploitation agricole. Ils y sèment une partie des céréales (sarrasin, millet…) qu’ils utilisent, ensuite, pour produire leurs bières. À coté des champs, ils ont ouvert un musée de la brasserie. Les bières, elles, sont brassées une dizaine de kilomètres plus loin, dans une ancienne usine textile, à Saint-Alexis-des-Monts.

On attaque la découverte de cette brasserie avec une dégustation de la Messagère au millet, l’une des quatre bières sans gluten proposées par la Microbrasserie de la Nouvelle-France.

La fiche technique

  • Nom : Messagère au millet.
  • Brasserie : Bières de la Nouvelle-France.
  • Type : lager au millet malté et sans gluten.
  • Teneur en alcool : 4 %.
  • Pays : Canada (à Saint-Alexis-des-Monts, au Québec).

À l’œil

Bière de couleur jaune. Mousse blanche, assez fine, de tenue correcte. Quelques bulles.

Au nez

Des arômes surprenants et plutôt inhabituels. Le millet est présent, c’est clair. Est-ce lui qui donne à cette Messagère une odeur de bon jus de pomme ? En tout cas, c’est agréable.

En bouche

L’attaque est un peu acide. Puis on retrouve le côté jus de pomme que l’on évoquait plus haut. Quelques saveurs de céréales également. Aucune amertume. La finale est assez légèrement sucrée, mais bien fruitée. Longueur en bouche correcte.

Conclusion : 12,5/20

Avec des crêpes, pour changer du cidre.

L’intérêt du sans gluten ? Soit vous êtes effectivement intolérant, comme 1 ou 2 % des Français, soit il n’y en a à notre avis absolument aucun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *