La Ch’l’agache

Ch’stout d’la ferme

Entre 1720 et 1880, les ancêtres de François Marié étaient brasseurs à Domart-en-Ponthieu, au nord-ouest d’Amiens, avant de devenir agriculteurs et éleveurs. En 2008, François décide de reprendre l’activité de ses aïeux Jules, Alexandre et Jean-Baptiste. Sa Brasserie de la Somme, lancée avec son épouse Marie-Laure dans le corps de ferme familial, est créée en 2012.

Aujourd’hui, les époux Marié produisent 500 hectolitres par an et une douzaine de bières différentes (sans compter les séries limitées). Parmi leurs grands classiques : la Ch’l’agache, un stout produit avec de l’orge cultivée et maltée par les brasseurs eux-mêmes sur place. Les houblons, eux, viennent des Flandres françaises.

La fiche technique

  • Nom : Ch’l’agache.
  • Brasserie : Brasserie de la Somme.
  • Type : stout.
  • Teneur en alcool : 4,5 %.
  • Pays : France (à Domart-en-Ponthieu, dans la Somme).

À l’œil

Noir, c’est noir. Et ça nous laisse beaucoup d’espoir. La mousse est bien brune, épaisse et très présente.

Au nez

C’est torréfié, c’est grillé. Et ça sent le cacao hyper amer.

En bouche

L’attaque envoie bien, puis des notes de café et de grillé. Belle amertume. La longueur en bouche n’est pas trop mal. Globalement plus pétillante que les stouts habituels.

Note : 14/20

Il ne lui manque peut-être qu’un tout petit peu de force pour intégrer notre hall of fame. Mais elle reste une très belle interprétation d’un grand classique de la bière internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *